TURCKHEIM, UNE PERLE OENOTOURISTIQUE SUR LA ROUTE DES VINS D’ALSACE

House Off est l’agence globale de la Cave de Turckheim depuis 2019

Située dans le Haut-Rhin, à proximité de Colmar, la cité médiévale de Turckheim est une des étapes gourmandes et culturelles sur la route des vins d’Alsace et le long de la Route Verte. En toute saison, des milliers de touristes s’y pressent pour admirer les nombreuses façades colorées qui se reflètent joyeusement sur la surface de sa rivière, la Fecht.

De l’époque gallo-romaine à nos jours en passant par l’année 1354 où elle adhéra à la Décapole, l’alliance des dix villes libres alsaciennes du Saint-Empire romain germanique, Turckheim a profondément marqué l’histoire de cette région multiculturelle et viticole.

Une fois arrivé(e) à la gare de Turckheim, débutez votre balade vers le cœur historique de la ville en passant par la Porte de France pour découvrir la Place de Turenne entourée d’une charmante fontaine et d’une maison typiquement alsacienne datant du 16ème siècle, Le Corps de Garde, qui est le point de départ de la célèbre ronde du dernier veilleur de nuit d’Alsace. (tous les soirs, du 1er mai au 31 octobre à 22H00).

Poursuivez votre promenade vers l’Hôtel de Ville, une belle bâtisse de style Renaissance, juste à côté de l’hôtel des deux clés, ancienne auberge somptueusement sculptée, et de l’église Sainte-Anne avec son célèbre clocher, dernier vestige de l’édifice roman.

Au bout de la rue du Conseil, le musée des combats de la poche de Colmar évoque la bataille pour la Libération de 1945. La rue des Vignerons vous permet de rejoindre la Porte de Munster sous laquelle passèrent plusieurs femmes, accusées de sorcellerie, avant de mourir sur le bûcher.

En revenant, sur vos pas, vous pourrez admirer la Porte du Brand, troisième porte de Turckheim, avec son architecture guerrière et défensive du 14ème siècle avant de découvrir le vignoble et sa célèbre colline du Brand. La légende raconte qu’un jour, un dragon livra bataille avec le soleil, la bête y mourût étouffée et son sang se répandit, fertilisant alors la terre du Brand. Depuis ce jour, cette « terre de feu » devenue l’un des 51 Grands Crus d’Alsace, produit des vins nobles et d’une grande finesse.

Durant les fêtes de fin d’année, dégustez un véritable vin chaud au marché de Noël de Turckheim où en fin de journée, petits et grands assistent à l’ouverture des volets du Calendrier de l’Avent, orchestrée par les petits porteurs de lumière. Pendant les beaux jours et en automne, profitez des paysages environnants en pratiquant la randonnée ou le cyclisme aux abords des vignes. Les hôtels et restaurants de Turckheim vous permettent de prolonger votre séjour gourmand et touristique dans les meilleures conditions

Turckheim est bénie des dieux et de la nature… L’âme de Bacchus nous fait voyager à travers ses vins d’excellence alors que ses cigognes, nichant, entre autres, au sommet de la Porte de France et la cave de Turckheim, nous accueillent avec leur sourire légendaire. Les vins de Turckheim jouissent d’une très ancienne réputation. Les archives municipales révèlent qu’un commerce florissant s’était établi avec la Suisse entre 1583 et 1610. Ils furent longtemps servis à la maison princière de Hohenzollern Siegmaringen où l’on appréciait tout particulièrement les vins rouges de Turckheim. En 1900, les vins de Turckheim étaient classés parmi les meilleurs d’Alsace, avec ceux de Thann et de Guebwiller.

La Cave de Turckheim

Un Rassemblement des forces viticoles de Turckheim et sa région autour de l’excellence et l’innovation depuis 65 ans.

Après deux conflits mondiaux douloureux, la seconde moitié du 20ème siècle sera synonyme de renouveau et de renaissance économique pour la ville de Turckheim et ses viticulteurs(trices). Observant les succès de coopératives viticoles alsaciennes qui avaient réussi à unir les vignerons(nes) autour d’un projet commun, le Maire de Turckheim et propriétaire de vignoble, Robert Schwindenhammer et Louis Pierre Widekehr, ingénieur papetier et propriétaire viticole important, décidèrent d’étudier, dès 1953, avec plusieurs viticulteurs locaux l’idée d’un projet d’une coopérative locale.

Le 25 février 1955, l’Assemblée constitutive de la Cave Coopérative de Turckheim et des communes limitrophes à Turckheim, Haut Rhin, a lieu au restaurant « A la Cigogne ». 69 viticulteurs exploitant 64 ha sont intéressés par le projet. Or, cette superficie n’était pas suffisante pour obtenir les aides financières nécessaires au démarrage des activités. Les artisans de cette nouvelle aventure viticole décidèrent de partir à la recherche d’autres vignerons sur la route de Witzenheim. Le 15 octobre 1955, la Cave de Turckheim pu entamer ses activités grâce à 180 adhérents répartis sur 109 ha avec à sa tête, son premier président, André Wehrlé.

Le 10 octobre 1956, les murs de la nouvelle Cave Coopérative de Turckheim sortent de terre sur les hauteurs de la ville inaugurant, dans l’univers du vin, une belle saga locale, régionale, nationale et internationale.

Regroupant actuellement 250 adhérents(es) sur 400 ha, le vignoble de la Cave Coopérative de Turckheim s’étend sur les communes de Turckheim, Wintzenheim, Niedermorschwihr, Katzenhal ou encore les villages du Val Saint-Grégoire, à savoir Zimmerbach, Walbach et Wihr-au-Val.

Jean-Michel Wisson
Président de la Cave de Turckheim

En 2017, Jean-Michel Wisson, jeune viticulteur originaire de la vallée de Munster, prend la Présidence de la cave coopérative succédant ainsi à Gérard Schaffar qui l’a dirigé durant 27 ans.

Jean-Michel Wisson

Tout en poursuivant l’œuvre de son prédécesseur, Jean-Michel Wisson s’attache à fédérer les vignerons(nes) dans une dynamique de réussite et d’innovation pour porter haut et fort les valeurs de la Cave de Turckheim.

Fidèles à l’esprit de nos fondateurs(trices) et conscients(es) du patrimoine légué par nos aînés(es), il nous appartient de continuer à écrire notre histoire en inventant le modèle coopératif de demain. Passion, solidarité, engagement humain, préservation du patrimoine, dynamisme et innovation sont les piliers de notre réussite collective.

Jean-Michel Wisson

Michel Lihrmann, OEnologue et
Directeur Technique de la Cave de Turckheim

Suite au départ à la retraite de Paul Meyer à la fin de l’année 1988, Michel Lihrmann devient l’oenologue et le directeur technique de la Cave de Turckheim où, de nos jours, il continue d’exercer ses talents avec art. Connecté à la nature, ce grand passionné de photographie, de motocross et de marche suédoise nous propose des vins ciselés autour d’une philosophie : Toutes les qualités du vin sont déjà présentes dans le raisin.

Toutes les opérations sont guidées par notre volonté permanente d’être le moins intrusif possible et de préserver le potentiel originel des raisins

Michel Lihrmann

Depuis 1955, les réussites successives de la Cave Coopérative de Turckheim se réalisent à travers le prisme de la qualité dont la notion est plurielle :

Michel Lihrmann
  • Qualité gustative des vins
  • Qualité de l’organisation et des prestations
  • Qualité sanitaire des vinifications et de l’embouteillage
  • Qualité de la traçabilité

Qualité des pratiques viticoles :
Les viticulteurs(trices) adhérents(es) sont engagés(es) dans une démarche d’agriculture
raisonnée
visant à produire des raisins à haut potentiel oenologique dans des conditions
plus respectueuses de l’environnement.

Qualité des relations :
Entre les acteurs(trices) de l’entreprise, adhérents(es) et salariés(es), et avec les clients(es)
Afin de satisfaire pleinement ses clients(es), la Cave de Turckheim investit sans relâche dans l’innovation depuis 65 ans tout en conservant l’esprit des pionniers. En 2010, celle-ci s’est dotée d’un nouveau vendangeoir, ultra moderne, afin d’améliorer ses résultats. Certifié « International Food Standard » ce vendangeoir est capable de traiter le raisin bien plus rapidement et de manière optimale.

Un investissement de 5 millions fût nécessaire pour concrétiser ce colosse de 18 mètres de haut, au toit galbé et recouvert de panneaux photovoltaïques, s’adossant à la pente du Roesselstein pour profiter de sa déclivité. Tout a été conçu pour un acheminement des raisins par gravité. Parallèlement à cet immense projet, un petit chai de 80 barriques pour les rouges fût rapporté. Grâce à ses 280 cuves de vinification et de stockage de différentes capacités, en inox et béton (dans la partie la plus ancienne), la cave de Turckheim possède une capacité de vinification de 30.000 hectolitres et une capacité de stockage en cuverie de 80.000 hectolitres.

A la Cave de Turckheim, les innovations technologiques vont de pair avec le respect de l’environnement, la préservation des paysages et de la biodiversité.

La Cave de Turckheim

Engagés(es) depuis longtemps dans une agriculture raisonnée grâce aux conseils des techniciens viticoles de la cave, tous les adhérents(es) sont certifiés Agri-Confiance®. En réduisant l’utilisation
d’engrais et les traitements du sol, nos vignerons(nes) s’inscrivent dans une démarche de
Haute Qualité, respectueuse de la faune et la flore.
Dans ce contexte, nos vignerons(nes) ont obtenu en 2015 la certification Niveau 2 dans le label Haute ValeurEnvironnementale, label mis en place à la suite du Grenelle de l’Environnement.

Quatre ans plus tard, ils(elles) obtiennent le Niveau 3, fondé sur des indicateurs de résultats relatifs à la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et de l’irrigation. Cette démarche environnementale respectueuse de la biodivesrité a encouragé certains(es) vignerons(nes) de la Cave coopérative de Turckheim à aller encore plus loin en se convertissant à l’agriculture biologique.

Depuis 2011, sept d’entre eux/elles sont certifiés(es) en bio pour une surface de 35 ha environ auxquels il faut ajouter deux exploitations en conversion qui participeront également, après trois années de transition, à l’élaboration de la gamme certifiée AB.

  • CHASSELAS 1%
  • GEWURZT 23%
  • MUSCAT 1%
  • PINOT BLANC 26%
  • PINOT GRIS 19%
  • PINOT NOIR 12%
  • RIESLING 15%
  • SYLVANER 3%
  • ENCÉPAGEMENT DE LA CAVE DE TURCKHEIM

La richesse des vins issue de la diversité des terroirs & Grands Crus

Situées sur la double ligne de faille de la plaine d’Alsace et de la vallée de Munster, les vignobles de Turckheim et de ses environs bénéficient des atouts majeurs, indispensables aux grands vins d’Alsace grâce à une variété de sols, de sous-sols et de lieux-dits intéressants. Ces terroirs d’exception constituent un lieu idéal où s’épanouissent de manière optimale les grands cépages
d’Alsace.

Depuis sa création, la Cave de Turckheim a sélectionné ces terroirs et a transformé ce patrimoine en une large palette de caractères. Par exemple, au sud de Turckheim, les graves (sables et galets) donnent des vins précoces et aromatiques. Les sols siliceux apportent un caractère frais, léger et vif. Les arènes granitiques comme à l’entrée de la vallée de Munster, sur les communes du Val Saint Grégoire, donnent de beaux vins nerveux et minéraux. Enfin, les sols marno-calcaires situés à l’est de Turckheim ou aux abords de Witzenheim confèrent aux vins un caractère racé et nerveux.

La passion et les respects du vin

Du pressoir à la naissance du vin après le tumulte de la fermentation, notre approche œnologique est réalisée dans le calme et dans l’harmonie. Le vinificateur n’aura de cesse, de préserver le potentiel aromatique des cépages. Pour cela, nous pratiquons un pressurage doux sur des raisins entiers. Nos pressoirs sont remplis par gravité sans aucune action mécanique. Le débourbage qui s’en suit est statique. Les 24 heures passées en cuve à 15° suffisent pour que les impuretés naturelles (pellicules de baie, pépins) se déposent au fond. Par simple soutirage, nous obtenons un jus clair apte à fermenter en douceur. La fermentation, phase tumultueuse de la vinification dure en moyenne trois à quatre semaines. Elle est régulée par le contrôle de sa température, entre 15 et 20°C selon les cépages. En fin de fermentation, les vins sont soutirés par la phase d’élevage. Le contact avec les lies (levures mortes de fermentation) va permettre au vin de s’enrichir, de prendre du « gras ». il va se clarifier lentement pendant trois à quatre mois avant qu’il puisse être délicatement filtrés et mis en bouteille.

Michel Lihrmann, Œnologue et Directeur Technique de la Cave de Turckheim

Les raisins provenant de 4 Grands Crus, sur lesquels certains(es) adhérents(es) exploitent leurs parcelles, subliment le travail Haute Couture de Michel Lihrmann et ses équipes. Une des démarches visant à optimiser la qualité de nos vins est notre politique « Grands Crus ». Celle-ci consiste à faire baisser les rendements de nos vignerons(nes) par rapport aux rendements autorisés afin d’obtenir une concentration optimale en arômes et des grands crus d’une concentration et d’une élégance exceptionnelles

1.Le Brand
une combinaison de droiture et d’éclat minéral

Le sol granitique du terroir du Grand Cru Brand à Turckheim s’étend sur une superficie de 57,95 ha. Exposée plein sud, cette « terre de feu » culmine à 380 mètres d’altitude.

Le Brand est un terroir précoce, chaud et solaire. Une lumière abondante et un sol apte à capter autant qu’à la transmettre, caractérisent ce lieu-dit. Entre le feu du soleil et les deux micas du sol à l’effet réchauffant, les raisins connaissent des conditions de mûrissement optimales. Le sol granitique du Brand se montre très favorable à l’élaboration de grands Riesling, Pinot Gris et Gewurztraminer.

Les vins du Brand se marient idéalement avec les poissons d’eau douce, cuits, marinés et accompagnés d’une sauce crémée. Ils s’associent également avec brio à la gastronomie japonaise, notamment les sushis.

2. Le Hengst
une énergie transcendantale pour une vivacité remarquable

Au sud de Wintzenheim, le vignoble du Hengst exposé sud, sud-est s’étend à une altitude comprise entre 270 et 360 m, sur une pente assez prononcée. Le sol, essentiellement constitué par des conglomérats oligocènes et des marnes calcaires, confère au vin un caractère solide et très charpenté.

L’encépagement des 53,02 ha du Hengst est actuellement dominé par le Gewurztraminer. Le Pinot Gris et le Riesling y occupent également une place importante. Jeunes, les vins du Hengst présentent un caractère sauvage dont la fougue peut se comparer à celle d’un étalon. La maturation en bouteille le dompte. Ce « cheval de race » étonnera les épicuriens(nes) par sa puissance, sa grâce et sa surprenante longévité.

La densité des vins de ce Grand Cru ainsi que leur touche de rondeur appellent des plats où se glisse une note sucrée comme les cuisines orientales et indiennes accommodant souvent les épices et les fruits.

3. Le Sommerberg
L’alliance de l’esprit cristallin du sol et de la maturité d’une exposition plein sud

D’un sol granitique abrupt à 45 degrés et à la pente rocailleuse, le vignoble du Sommerberg s’étend sur 28,36 ha à une altitude allant de 270 à 407 m. Exposé au sud, le Grand Cru Sommer- berg est situé au pied des Trois-Epis, au sud de Katzenthal et au nord de Niedermorschwihr. La vigne de cette « Montagne d’été » est gorgée de soleil. Le substrat granitique à deux micas, dit de Turckheim, en état de désagrégation très avancé, donne naissance à ces arènes granitiques, riches en éléments minéraux, et si propices à la culture de la vigne. Le riesling y est roi. Ce cépage couvre 85% du Grand Cru Sommerberg. Les vins jeunes y sont particulièrement puissants et nerveux.

Les vins de ce Grand Cru révèlent la finesse des plats les plus nobles. Leur accord avec les produits de la mer est particulièrement réussi. Homard à la plancha, sole meunière, turbot sur l’arête, huîtres chaudes…La salinité des vins s’unit à l’expression iodée des produits pour se révéler avec harmonie.